Géocatalogues nationaux








2018 : Nouvelle Articulation entre Le GÉOCATALOGUE et GEO.DATA.GOUV.FR
Le back-office du Géocatalogue est le pivot de l’architecture INSPIRE, pour les besoins du rapportage. Il est maintenu par le BRGM et est désormais enrichi d’un Registre, noyau sur lequel viennent se référencer les codes INSPIRE. Cependant il ne permet pas de répondre de façon efficiente aux recherches des usagers comme les fonctionnalités de GDG (geo.data.gouv.fr).
D’abord passerelle INSPIRE-data.gouv.fr, centrée sur le triplet (open data, producteur référencé, données téléchargeables), GDG moissonne le Géocatalogue pour obtenir des données qui sont indisponibles ailleurs.
Les deux plateformes, GDG et Géocatalogue ont vocation à coexister à long terme.
L’articulation entre les deux a permis de réduire l’investissement public dans le Géocatalogue.
Il est noté que le dédoublonnage n’est pas fait en fonction de l’IRU d’origine, remplacée par l’éditeur open data sans conserver l’IRU de la source.(Identificateurs de Ressource Uniques)

Réunion du 17 novembre 2015 : Compte rendu
Document associé :
Projet de mandat adressé aux membres de la commission et aux participants des échanges pour avis.

Forum des contributeurs initié par la commission Règles de mise en œuvre pour un groupe d’échange des contributeurs du Géocatalogue.