Conférences INSPIRE de la CE


Les résumés et présentations produits lors des conférences INSPIRE Européennes sont tous en anglais
———————————————————————————————————————————————
2017 STRASBOURG-KEHL

La directive INSPIRE fête les 10 ans de son entrée en vigueur en 2017. Ces 10 ans de mise en oeuvre se soldent par une disponibilité en ligne croissante d’une large gamme de données géographiques.
Au delà de l’environnement, INSPIRE trouve des applications dans de nombreux secteurs de la société numérique en lien avec l’administration en ligne, les transports, l’agriculture, la navigation, le développement régional, l’énergie, la santé, la sûreté et la sécurité, la recherche et le commerce électronique.
Le Marché numérique européen comme les questions environnementales ne s’arrêtent pas aux frontières. Pour soutenir une croissance durable, les données géographiques doivent être accessibles sans obstacles.

Page sur le site européen

———————————————————————————————————————————————
2016 BARCELONA

La 10ème conférence INSPIRE, organisée par la commission européenne, s’est tenue du 26 au 30 septembre à Barcelone et a réuni près de 1 100 participants. Cette année, la conférence a principalement abordé les sujets de l’efficacité de la mise en œuvre d’INSPIRE dans le champ des politiques environnementales, de l’apport d’INSPIRE à l’économie numérique notamment sous l’angle de l’e-gouvernement et du programme COPERNICUS, et enfin de l’importance des relations partenariales à une échelle pan-européenne notamment au travers de structures sectorielles (EFGS pour les statistiques, EUROGEOSURVEYS pour la géologie, EUMETNET pour la météorologie, EMODnet pour le domaine maritime, EUROGEOGRAPHICS pour la géographie terrestre).

Page sur le site européen

Présentations françaises à Barcelone

Michael Beaufils (BRGM), Sylvain Grellet (BRGM), François Tertre (BRGM), Francois Prunayre , Experts INSPIRE
“The consumption of INSPIRE harmonised data made easy with the QGIS GML Application Schema Toolbox”
Résumé
Présentation

Workshop “Enabling access to spatio-temporal obs data in a spatial data infrastructure through SOS and O&M”
Présentation

Workshop “Choosing the Right INSPIRE Download Service Technologies”
“INSPIRE WFS and SOS for geoscience data: the technological cocktail to quench the user’s thirst for data”
Présentation

Thierry Chevalier, AKKA
« Securing INSPIREd geodata cloud services with CLARUS »
Résumé
Présentation

Adeline Coupé, Expert INSPIRE IGN
« Measuring INSPIRE compliance of regional spatial data infrastructures
Résumé
Présentation

« French national urbanism website « le géoportail de l’urbanisme »
Résumé
Présentation

Benoit David, chef de la MIG (MEEM)
« Simpler data catalog for Inspire »
Résumé
Présentation

Benoit Fribourg-blanc, chef de projet européen, expert DCE et directives eaux, OIE
« Part I: The INSPIRE Urban Waste water website functionalities »
Bruno Rakedjan, Chargé de projet et expert national DGE, Environnement Marin & Industrie de l’Eau
Résumé
Présentation

« Reporting and Dissemination of Urban Waste Water Information »
Résumé
Présentation

David Hello, TerraNIS
« Retours d’expérience du projet CE SATURN sur la mise en place d’une Infrastructure de Données Spatiales bâtie sur des composants opensource compatibles INSPIRE/OGC et contenant des données provenant de multiples sources dont des opendata locaux (INSPIRE ou pas) et des données Copernicus (Core Services et données satellitaires). »
An Implementation of a spatial data infrastructure based on local open data, INSPIRE and Copernicus data sets

Marie Lambois, Expert INSPIRE IGN
« Designing identifiers : the approach in France in general and at IGN France in particular »
Résumé
Présentation

« A WFS profile for the national urban planning website »
Résumé
Présentation

Dominique Laurent, Expert INSPIRE IGN
Résumé des présentations à la conférence INSPIRE

UN-GGIM
Challenges Implementing INSPIRE coverage data
ELF-INSPIRE Love Story
Use of SLD by the ELF project
Validation of INSPIRE metadata,data and services

Marc Leobet, MEEM/MIG, Président de la Commission règles de mise en oeuvre du CNIG
« National Implementation & Crossborder Cooperation »
Résumé
Présentation

« One Dashboard for each Member States, One dashboard to meet them all »
Résumé
Présentation

« Strasbourg 2017 »
Résumé
Présentation

« Two or three Downstream success stories »
Résumé
Présentation

Pascal Lory, Chef de mission CNIG/INSPIRE à l’IGN
PCRS : A “VERY LARGE SCALE CORE STREET MAP”
Résumé
Présentation

Erwan Quimbert, Ifremer
« EMODNET MedSea – Using ISO quality elements to assess the monitoring system « 
Résumé
Présentation

François Robida, Directeur adjoint des systèmes d’information, BRGM
« Measuring INSPIRE compliance of regional spatial data infrastructures
Résumé
Présentation

Etienne Taffoureau, Expert INSPIRE BRGM
“The French GeoCatalogue (www.geocatalogue.fr) collects informations (metadata) about geographical data from a hundred of Spatial Data Infrastructures (SDI) in France. Since 2010, BRGM – for the Ministry of Environment – computes from these informations the indicators for INSPIRE monitoring, in order to evaluate the implementation of the directive. Since 2016, the Daobs opensource application is used to compute personalizable indicators and create dashboards, in order to analyse geographical data and services at different scales (from local to european level) and time series (e.g. the evolution of the number of data for geology theme between 2013 and 2016).”
Evaluation of INSPIRE implementation in France by computing indicators and analysing data with Daobs application

———————————————————————————————————————————————

2015 LISBOA

La conférence INSPIRE et le Forum Mondial Géospatial 2015 ont été conjointement organisés du 25 au 29 mai 2015 à Lisbonne, au Portugal.
La conférence commune portait sur le thème de la convergence des Politiques, des Pratiques et des Processus.

Présentations françaises à Lisbonne

Matthieu Becker, Fondateur et gérant d’ISOGEO
Catalogage des Données

Frederic Brönnimann, Consultant IGN
Enquête utilisateurs sur 3 jeux de Données INSPIRE

François Chirié, Chef de Mission Europe et international IGN
UGN-GGIM Europe : les Données socle

Jean-Loup Delaveau, Gérant de Springeo
« Vers l’interopérabilité »
Résumé
Présentation

Benoit Fribourg-blanc, chef de projet européen, expert DCE et directives eaux, OIE
« Plateforme nationale générique de présentation des données du rapportage assainissement dite UWWTD-SIIF »
Résumé
Présentation

Jade Georis-Creuseveau, post-Doctorante CNRS
« GEOBS : Observatoire des 65 plateformes françaises »
Résumé
Présentation

Sylvain Grellet, Responsable de programme scientifique au BRGM
Données d’observation conformes Inspire

Frederic Jacon, Chef de projet Camptocamp
Présentation de geOrchestra

Dominique Laurent, Expert INSPIRE IGN
ELF : Solutions pour l’identification et la datation des Données
Workshop: Solutions techniques pour l’interopérabilité
Workshop: Clusters thématiques pour données topographiques et cadastrales

Marc Leobet, MEEM/MIG, Président de la Commission règles de mise en oeuvre
« Commentaires sur la mise en œuvre de la directive inondation »
Résumé
Présentation

Pascal Lory, Chef de mission CNIG/INSPIRE à l’IGN
« Journée nationale de coordination pour la France »
Résumé
Présentation

François-Xavier Prunayre, Gérant de TITELUS
Utiliser l’ISO19115-1 pour un service de découverte INSPIRE en région Wallonne

Bruno Rakedjan, Chargé de projet et expert national DGE, Environnement Marin & Industrie de l’Eau
Le concept de SIIF
Vers une nouvelle organisation européenne Inspire des données de l’assainissement

Mickael Treguer, Ingénieur de l’IFREMER
« Serveur pour les données marines In-Situ »
Résumé
Présentation

———————————————————————————————————————————————

2014 AALBORG

Sept ans se sont écoulés depuis qu’INSPIRE a été adoptée par l’UE en vue d’établir une infrastructure d’information spatiale européenne au service des politiques et des activités ayant un impact sur ​​l’environnement. Pendant cette période, le cadre des spécifications techniques nécessaires destiné à soutenir cette infrastructure interopérable a été achevé, et un effort important a eu lieu pour la mise en œuvre de la directive dans chacun des États membres. Pour l’UE, il est maintenant temps, à mi-parcours, d’évaluer la mise en œuvre afin d’identifier si elle est toujours sur la bonne voie. La conférence INSPIRE d’Aalborg, du 16 au 20 juin 2014, est intervenue à ce moment charnière.

Présentations françaises à Aalborg

Marc Leobet, MEEM/MIG, Président de la Commission règles de mise en oeuvre
Du Suivi à l’évaluation, retours vers les producteurs de données et améliorations
Depuis 2010, la France produit des rapports de suivi à partir d’extractions du Géocatalogue national. En 2012, il est utilisé pour la première évaluation sur l’affectation des séries de données aux thèmes INSPIRE. Le résultat nous a conduit à produire un dictionnaire des synonymes aidant les producteurs à classer leurs séries de données dans le bon thème. Les premiers efforts sur le catalogage ont porté leurs fruits et 7057 métadonnées étaient en ligne en avril 2013. Néanmoins, le nombre de métadonnées dépend de la granularité des ensembles de données. Nous avons décidé de mettre à niveau notre méthode en utilisant l’indicateur NSi2 (taux de séries de données géographiques pour lesquels existent à la fois visualisation et téléchargement). Nous voulons montrer dans cette présentation des résultats de l’évaluation de 2013 et le premier projet de cette nouvelle étude de 2014.
Le guide français pour la création des métadonnées (publié en décembre 2011, puis mis à jour en 2013)
Il a été mis à jour dans le cadre du Conseil national de l’information géographique, pour prendre en compte les expériences des utilisateurs, spécialement ceux d’infrastructures régionales. Cette révision était motivée par la gestion des contraintes d’accès et d’utilisation, la norme ISO 19115 n’étant pas adaptée au contexte européen. Six cas d’utilisation distribuent désormais facilement la mise en œuvre pour les utilisateurs et les éditeurs. Enfin, le champ « rôle » a été simplifié et la gestion des systèmes de coordonnées clarifiée. De plus, l’accueil positif fait à ce guide « INSPIRE pour les nuls » (alors en français), à la conférence de Florence, nous a conduit à le traduire en anglais!

François Salgé, désormais retraité du MEEM/DGALN
Le Géoportail de l’urbanisme : une retombée d’INSPIRE
Fin décembre 2013 le gouvernement français a adopté une ordonnance en vertu de laquelle un géoportail de l’urbanisme doit être mis en place. A partir de janvier 2016 toutes les collectivités locales ayant modifié leur document d’urbanisme devront le publier sur le « géoportail de l’urbanisme » au format CNIG. A partir de juillet 2015 tous les bénéficiaires de servitudes d’utilité publique devront les publier également sur le géoportail de l’urbanisme. En 2020, tout plan document d’urbanisme ne sera applicable que s’il est publié sur le « géoportail de l’urbanisme ». Comment cette décision a été prise, quel rôle a joué INSPIRE?, comment les règles de mise en œuvre d’INSPIRE seront implémentées?, y compris les spécifications de données relatives aux thèmes 4 « usage des sols »et 11 « Zones de gestion, de restriction ou de réglementation et unités de déclaration »de l’annexe III, quelles leçons peut-on tirer de ces travaux? Telles sont les questions auxquelles la présentation apporte des éléments de réponse.

Pascal Lory, Chef de mission CNIG/INSPIRE à l’IGN
CNIG, la structure de coordination française
Institué par décret du 31 janvier 2011, le CNIG constitue la structure de coordination nationale pour INSPIRE. Sa mise en place apporte d’ores et déjà plusieurs enseignements. Dans un contexte décentralisé, le besoin de coordination vient des acteurs eux-mêmes, et une structure neutre, représentative des pouvoirs et des responsabilités, ouverte, et œuvrant en toute transparence, répond à différentes attentes :
– La conception et la mise en place d’une organisation pour la
réalisation d’un référentiel à très grande échelle (RTGE) sur le territoire national, répondant ainsi aux attentes des collectivités territoriales, des gestionnaires de réseaux et d’acteurs nationaux de l’information géographique. Seul le CNIG pouvait créer les conditions d’un échange constructif entre des acteurs, publics comme
privés, aussi divers,
– Le soutien aux infrastructures de données géographiques (IDG) régionales, avec notamment ; la montée en compétence par l’échange d’expériences, l’aide à la création de nouvelles IDG par la réalisation d’étude d’impact économique. Ces IDG sont très différentes d’une région à l’autre mais ressentent un fort besoin de s’unir et de s’organiser,
– Le rattachement de groupes de travail épars qui œuvraient sans assise nationale jusqu’à présent, malgré des sujets à enjeux importants ; dématérialisation des documents d’urbanisme, occupation du sol à grande échelle, mer et littoral… groupes de travail qui avaient besoin d’être reconnus nationalement et donc d’obtenir un label CNIG.
Paradoxalement, une directive européenne répondant à des besoins européens a donc imposé la création, d’une structure, le CNIG, qui se révèle déjà indispensable pour nombre d’enjeux nationaux, et qui vont par leurs effets conforter le déploiement d’INSPIRE et amorcer un nouveau cercle vertueux.

Benoit David, MEEM/MIG
L’utilisation de vocabulaires contrôlés dans le cadre d’INSPIRE
En France, on ressent des difficultés pour affecter une série de données au bon thème Inspire car il est difficile de comprendre ce que chaque thème Inspire désigne. Nous construisons donc une liste de termes basée principalement sur les noms officiels des données géographiques, termes issus de normes d’échange de données géographiques françaises existantes (CNIG, COVADIS et SANDRE).
Voir ici, avec un vocabulaire SKOS W3C expérimental. Une nouvelle version de GeoSource est en cours de développement (version française de GeoNetwork), pour utiliser ce vocabulaire de mots clés adaptés aux métadonnées. Cela s’est accompagné d’un travail de structuration en RDF, utilisant le registre Inspire.

Etienne Taffoureau, BRGM
Diaporama : Contribution du BRGM, qui gère le Géocatalogue français, à fournir les indicateurs du rapportage
Dans l’infrastructure française, les indicateurs fournis dans les rapports INSPIRE sont principalement basées sur le contenu du Géocatalogue national, référencé par les pouvoirs publics. Leur calcul est basé sur des informations directement extraites des séries de données et des services de métadonnées, comme le titre du jeu de données/service, le nom de l’organisation responsable ou la conformité série de données/service … ou calculé par un outil spécifique intégré dans le Géocatalogue, basé sur le langage de validation Schematron, comme l’évaluation de la conformité des métadonnées. La présentation expliquera la méthodologie utilisée et montrera les difficultés à fournir certains indicateurs qui ne peuvent être extraits des métadonnées.

Erwann Quimbert, Catherine Satra Le Bris, Michel Ropert et Julien Meillon, IFREMER
Comment Inspire a favorisé le développement d’une infrastructure de données géographiques commune dans le sud-ouest de l’Océan Indien ?
Dans le cadre de la mise en œuvre du Grenelle de la mer, de sa déclinaison au sein du « Livre Bleu du Sud de l’océan Indien » et en adéquation avec la réflexion initiée par le SG Mer sur l’instauration d’un « système d’administration de la mer et du littoral », la Direction de la Mer Sud Océan Indien, en collaboration avec l’Ifremer, opère l’infrastructure de données géographiques marines et littorales Sextant pour regrouper l’ensemble des couches SIG relatives à l’action de l’Etat en mer sur les îles françaises de l’Océan Indien.
A travers une gestion partagée des référentiels géographiques pertinents pour l’étude et la gestion du littoral et du domaine maritime, les différents organismes publics et services de l’Etat des préfectures de La Réunion, de Mayotte et des Terres Australes et Antarctiques Françaises souhaitent fédérer l’ensemble des acteurs œuvrant dans les thématiques relevant de la biodiversité marine sur la zone considérée.
C’est ainsi que l’information géographique utile aux études sur les ressources halieutiques, sur la biologie des espèces, sur la biodiversité (cartographie des habitats benthiques), sur le fonctionnement des écosystèmes et leurs principales caractéristiques environnementales (plate-forme de modélisation, Réseaux Directive Cadre sur l’Eau – DCE -), sur les aires marines protégées et leur fonctionnement ou sur les activités humaines et les usages liés aux espaces maritimes est mise à disposition et diffusée via le portail Sextant.
Le système participera à l’une des ambitions du « Livre Bleu du Sud de l’océan Indien » visant à contribuer à l’émergence d’un Grand Observatoire de l’Océan Indien comme plateforme avancée pour la mise à disposition des informations produites par la communauté scientifique à destination des décideurs et du grand public.

Dominique Laurent, IGN
Conception et utilisation de tables de correspondance pour préparer les transformations de schéma
IGN France a commencé le processus de transformation de ses données dans le cadre d’INSPIRE pour plusieurs thèmes: unités administratives, adresses, noms géographiques, réseau de transport, parcelles cadastrales …
Une première étape clé de ce processus est de remplir les tables de correspondance entre les concepts de schémas d’application cible (INSPIRE) et les concepts des données de base. Si la structure du projet ESDIN a été suivie:
– A gauche, les concepts dérivés automatiquement du modèle INSPIRE
– A droite les concepts de données source
– Au centre, la transformation à utiliser.
..d’autres questions ont du être résolues :
– La documentation de correspondance pour les attributs définis comme des types de données ou des listes de code n’était pas assez détaillée.
– La séparation pour les transports, en types de réseau est inévitable
Pour remplir les table pour chaque thème, il faut 3 types d’experts : thématique, INSPIRE et sur le service de transformation. IGN France a fait face à de nombreuses questions qui peuvent être communes à d’autres producteurs de données, telles que la conception des espaces de noms appropriés pour les identificateurs INSPIRE, la mise en œuvre des associations entre les types, de remplissage ou non de la VoidValueReason, transformant de simples attributs dans les types d’entités, …

L’objectif ici, est de présenter une méthodologie précise pour concevoir et remplir les tables avec les principales conclusions qui s’imposent.

Marie Lambois, IGN
Guides de mise en oeuvre sur les Services en réseau
L’échéance de la mise en œuvre des services INSPIRE est proche et les difficultés à comprendre et à interpréter les différents textes ressortent. Comme pour les métadonnées, le CNIG a décidé de mettre en place un groupe de travail pour résoudre les questions relatives aux services dans le contexte français. Les enjeux sont à la fois d’être conforme à INSPIRE et d’être interopérable avec d’autres services en français. Les membres de ce groupe sont des experts techniques sur les services Web, soit issus d’organismes publics, soit d’entreprises privées.
La première tâche a été d’écrire un guide général aux services avec les éléments communs des services et des métadonnées de service, accessible ici.
La deuxième étape consiste à publier des guides spécifiques pour chaque type de service, avec pour objectif de préciser la méthode de mise en œuvre, la norme à utiliser ainsi que les éventuelles exigences ou recommandations supplémentaires (conseils techniques INSPIRE ou pratiques/spécificités nationales).