GT Energies renouvelables

Groupe de travail Énergies renouvelables

L’équipe projet du standard « énergies vertes » devenu « énergies renouvelables » regroupe l’ensemble des acteurs de la filière des énergies renouvelables.

Au regard de la problématique d’une grande pluralité en matière de technologies spécifiques, l’objectif de ce groupe de travail est de fournir un standard centré sur la production d’énergies renouvelables a minima.

Il s’appuie par ailleurs sur des éléments règlementaires existant, notamment le registre des installations électriques, mais également sur des initiatives nationales impliquant la constitution de bases de données, notamment le pôle national Énergie renouvelables, porté par la DREAL Grand-Est ainsi que le portail des Zones d’Accélération des EnR, porté par l’IGN et le CEREMA.
A la croisée des chemins, l’élaboration de ce standard a débuté par la mise en avant d’un ensemble lexical commun, centré sur la production :

Énergies renouvelables :
Énergies dérivées de processus naturels en perpétuel renouvellement, notamment celles d’origine solaire, éolienne, hydraulique, géothermique ou végétale (bois, biocarburants, etc.). On distingue ainsi parmi les sources d’énergies renouvelables, le soleil (photovoltaïque ou thermique), le vent (éolienne), l’eau des rivières et des océans (hydraulique, marémotrice, etc.), la biomasse, qu’elle soit solide (bois et déchets d’origine biologique), liquide (biocarburants) ou gazeuse (biogaz) ainsi que la chaleur de la terre (géothermie) et celle extraite par des pompes à chaleur. » (INSEE)

Installation de production :
Une installation de production peut être définie comme un ensemble d’équipements destinés à la production d’énergie comprenant un ou plusieurs groupes de production. L’installation est raccordée directement ou indirectement à un réseau d’énergie.

Groupe de production :
Un groupe de production est défini comme un ensemble composé d’un générateur éventuellement entrainé par une ou plusieurs machines motrices.

Version d’installation :
Une version d’installation correspond à la période pendant laquelle les caractéristiques d’une installation sont inchangées.

Evolution actuelle :
Il se tourne aujourd’hui vers l’élaboration des classes d’objets constitutif du schéma fonctionnel de données. Il s’appuie notamment les différentes nomenclatures réglementaires déjà en place.
Exemple en cours de discussion :



Mandat du GT



Réunions


Réunion à venir

  • le 9 février à 10h00

Réunion du 22 décembre 2023

Réunion du 15 septembre 2023

Réunion du 13 juin 2023

Réunion du 3 mai 2023

Réunion du 3 avril 2023

  • Ordre du jour :
  • Contexte, présentation et définition du mandat (qu’est ce que les énergies vertes ?)
  • première proposition d’organisation
  • construction en commun du planning et des intervenants.

Partager la page

Sur le même sujet